Court résumé: 1975, Lucia revient à Barcelone sur les lieux de son enfance. Elle a appris une nouvelle qui pourrait bouleverser sa vie…

Mon avis:

Je remercie les éditions Actes Sud pour cette lecture!

Victor Del Arbol fait partie de ces auteurs dont j’adore les romans mais dont je repousse toujours la lecture. En effet, ses histoires sont tellement sombres et dures qu’il faut que je sois dans les bonnes conditions pour l’apprécier à sa juste valeur. En revanche, à chaque fois, je ne suis pas déçu !

« Le poids des morts » arrive chez nous maintenant alors qu’il est le premier roman publié par l’auteur il y a plus de dix ans. Mais il ne déroge pas à la règle. On peut constater que la noirceur était déjà omniprésente, même à ses débuts.

Dans cette aventure, des personnages sont confrontés à leur passé. En couvrant principalement une période de l’histoire espagnole de 1940 à 1975, l’auteur met en lumière le côté sombre de l’État franquiste. Il nous offre une critique acerbe de ce système dans lequel tous les moyens étaient bons (violence, viol, chantage…) pour faire régner l’ordre. C’est une nouvelle fois brutal et tragique.

Comme toujours, les personnages sont nuancés, jamais caricaturaux. Ils ont chacun une part d’ombre qui les rend humains. Dans le cas présent, même si leurs destins sont intéressants, je les ai trouvés un peu désincarnés. Leurs histoires passent devant nos yeux, mais il manque de l’émotion, qui était pourtant d’habitude la marque de fabrique de l’auteur.

Il est vrai que dans cette période difficile, ce n’est pas une lecture qui vous remontera le moral. Ce roman n’est pas non plus le meilleur de cet écrivain, qui a fait bien mieux ensuite. Mais pour son premier écrit, Victor Del Arbol fait déjà preuve d’une véritable capacité à parler de résilience, avec toujours cette question en suspens : Est-ce que les drames du passé détruisent l’Homme ou le font avancer ? Il semble bien décider à continuer d’y répondre.

Actes Noirs, 294 pages

22€

"

  1. […] (#539) Victor Del Arbol – Le poids des morts | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Je n’en ai lu qu’un mais ce que tu soulignes de son écriture m’avait effectivement marquée. Mais quand tu dis que ce n’est peut-être pas le bon moment pour le lire, je pense qu’au contraire, il est temps qu’on se rappelle qu’on peut sauver des vies juste en restant chez nous, comparativement à ce que les espagnols ont dû vivre à cette terrible époque.. Peut-être un moyen de relativiser ?

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Je vais donc attendre son prochain, plutôt.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s