Court résumé: Alors que sa fille s’apprête à accoucher, le psychiatre Mats Krüger surmonte sa peur de l’avion pour aller la rejoindre. Une fois à bord, un coup de fil mystérieux va transformer son vol en contre-la-montre tragique…

Mon avis:

Je remercie les éditions l’Archipel pour cette lecture!

Ma première lecture de Sebastian Fitzek s’est faite avec un roman d’espionnage « Mémoire cachée » mais je sais qu’il est surtout populaire pour ses thrillers angoissants. J’ai donc profité de ce nouvel opus pour le découvrir dans sa spécialité.

L’aventure démarre sur les chapeaux de roue. L’écriture est simple, les chapitres courts, tout s’enchaîne. L’action va à cent à l’heure, il n’y a aucun temps mort. On ne s’ennuie pas une seconde et on tourne les pages frénétiquement. Le scénario est bien ficelé. Les pistes se multiplient pour mieux nous berner et l’auteur nous manipule du début à la fin. Pour ne rien gâcher, le récit n’est pas avare en surprises. Et comme le dénouement de l’histoire est lié à un vol d’avion et un accouchement, il est dans l’urgence et le suspense est à son comble.

Alors oui, afin garder cette intensité, l’auteur utilise parfois quelques raccourcis. Il ne faut donc pas être pointilleux. Au niveau du contenu, on sent que le romancier a travaillé son sujet. On apprend beaucoup de choses grâce aux différentes anecdotes sur les avions et sur les vaches (à première vue, le lien n’est pas évident mais vous comprendrez en lisant !). Et c’est plutôt au niveau des situations et de ses retournements que le romancier ne s’embarrasse pas de cohérences. Certaines scènes sont improbables, d’autres irréalistes, dans le but d’ajouter une touche de suspense supplémentaire.

A l’instar d’un Jean-Christophe Grangé des grands jours, Sebastian Fitzek recherche l’efficacité à tous prix, quitte à utiliser des éléments tirés par les cheveux. Pour résumer, si vous voulez véritablement profiter de ce livre, il va falloir déposer votre raison à la porte et vous laissez aller, sans résistance. Alors, comme moi, vous vous régalerez de ce thriller psychologique oppressant qui ne vous laissera aucun répit !

PS : Déconseillé aux lecteurs/rices souffrant de phobie de l’avion…

L’Archipel, 378 pages

Traduit par Céline Maurice

22€

"

  1. […] Source : (#545) Sebastian Fitzek – Siège 7A | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. alexmotamots dit :

    J’ai adoré ses premiers romans, et puis je l’ai trouvé moins bon par la suite à cause des grosses ficelles, justement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s