Court résumé: La vie du jeune Roy ne va plus jamais être la même, le jour où son père se donne la mort…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallmeister pour cette lecture!

J’ai toujours admiré David Vann pour sa capacité à créer une atmosphère et à creuser l’âme de ses personnages. A chaque nouvelle lecture, il frappe les esprits avec ses histoires sombres mais tellement humaines.

Cette fois-ci, il revient avec un recueil un peu spécial. Ce livre combine des nouvelles écrites il y a quelques années et des nouvelles fraichement écrites. L’objectif étant de recréer une unicité du contenu. Étant à l’origine indépendantes, les différentes histoires se succèdent sans logique de temps et d’espace. Chaque texte profite de la qualité d’écriture de l’auteur. On y retrouve sa langue belle et exigeante. Comme il en a pris l’habitude, il nous met à l’épreuve dans des situations d’une noirceur profonde. Il manie les mots avec agilité et poésie pour nous parler de faits très durs. On alterne entre émerveillement de la plume et choc des évènements. L’auteur n’a donc rien perdu de sa prose obscure.

Seulement, personnellement, j’ai eu un peu de mal dans l’enchainement des chapitres. En cherchant sans cesse à trouver la cohérence entre les textes, je n’ai pas profité de chacun d’entre eux. Pris un par un, ils ont tous une valeur littéraire certaine, mais dans le même sac, ils s’altèrent mutuellement. Il aurait peut-être fallu que ce livre reste un recueil de nouvelles, sans vouloir les réunir en une trame commune.

David Vann revient une fois encore sur son thème de prédilection, le suicide. Avec tout le talent qu’il possède, il ne faudrait pas qu’il tourne en rond et nous radote ses obsessions. Maintenant, je pense qu’il a fait le tour du sujet et il serait de bon ton qu’il écrive sur un autre sujet, comme il sait aussi très bien le faire. Malgré ces petits désappointements, je recommande ce livre comme tous ceux de l’auteur. Prenez simplement celui-ci comme une compilation de tout le savoir-faire du grand écrivain, qu’est David Vann !

Gallmeister, 164 pages

Traduit par Laura Derajinski

8.10€

"

  1. C’est probablement mon auteur préféré, et je n’ai pas encore lu ce livre qui me tente beaucoup, bien que je comprends la « lassitude » que tu peux ressentir vis-à-vis de la thématique du suicide, omniprésente dans ces romans.

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#546) David Vann – Le bleu au-delà | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. Un auteur que j’aime mais à te lire il revient sur son thème de prédilection : le suicide et en particulier celui de son père. Même si je comprends que celui-ci soit un fait marquant et peut-être déterminant dans sa vie, il faudrait malgré tout qu’il nous offre autre chose dans ses écrits…… 🙂

    J'aime

  4. Tu parles très joliment de ce formidable auteur qu’est David Vann. Je lirais celui-ci même si il est vrai que l’on juge aussi un auteur sur sa capacité à se réinventer, à explorer.. Je te rejoins totalement sur ce point Anthony. 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Un auteur que je ne lis plus : toujours le même thème.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s