Court résumé: 1912. Suite à des tragédies, les jeunes Rosetta, Raquel et Rocco vont tous trois quitter l’Europe pour débarquer en Argentine. A Buenos Aires, ils vont chacun vivre un destin mouvementé…

Mon avis:

Je remercie les éditions Slatkine et Cie pour cette lecture!

Depuis « Les enfants de Venise » (oui, je sais ! Je n’ai pas lu « Le gang des rêves » !), j’attends avec impatience la sortie du nouveau Luca di Fulvio, qui nous gratifie chaque année d’une nouvelle aventure passionnante. Il est vrai pourtant qu’au fil des livres, on peut lui reprocher certaines récurrences. A chaque fois, il change d’époque, de lieu, de contexte historique mais garde son style et sa manière de raconter. Il utilise les mêmes ficelles, les mêmes ressorts scénaristiques pour nous happer dans son univers. Les personnages principaux ont toujours très peu de nuances et les batailles menées sont tout le temps manichéennes. On retrouve tous ces éléments dans « Les prisonniers de la liberté ». A la longue, on pourrait se lasser. Et pourtant, ça fonctionne encore pas mal!

Alors que le texte tend parfois vers le roman jeunesse par sa naïveté et sa légèreté des comportements, l’auteur sait y intégrer une bonne dose de dramatique et donne un peu d’ampleur aux évènements. Les thèmes fétiches de l’auteur sont bien sûr une nouvelle fois au cœur de l’œuvre : l’immigration, la religion, l’enfance, le rôle des femmes… Il y a donc des messages sérieux, des discours cachés sur la condition humaine, qui élèvent l’aventure au-dessus d’un simple divertissement.

Comme d’habitude, le livre est extrêmement dense en péripéties. Malgré ses presque 700 pages, on ne s’ennuie jamais. Le talent de narrateur de Luca Di Fulvio fait encore merveille pour nous entraîner dans les pas de ses protagonistes. Cette nouvelle plongée dans l’Argentine du début du 20ème siècle prouve, s’il était besoin, que Luca Di Fulvio fait partie des grands conteurs de notre époque. Il faudrait seulement qu’il fasse attention à ne pas tomber dans la facilité, avec des histoires immatures aux personnages caricaturaux, et ainsi perdre la flamme. Pour cette fois-ci, je suis complaisant parce que j’ai quand même passé un bon moment, mais j’espère qu’il se reprendra et ne tombera pas dans la banalité !

Slatkine et Cie, 655 pages

Traduit par Elsa Damien

23€

"

  1. Lambert chrystele dit :

    Cc. Tu es un peu dur !!! J ai adore ,une fois dans les mains,je ne l’ai plus lâché. ( je dois avouer que pour les personnages,je suis un peu d’accord Avec toi,un peu caricaturaux). À bientôt

    Aimé par 1 personne

    • killing79 dit :

      Je suis un peu dur parce que j’adore cet auteur mais je trouve que ses histoires sont de plus en plus pour la jeunesse, avec des méchants très méchants et des gentils très gentils! Mais je ne l’ai pas lâché non plus!

      J'aime

  2. C’est vrai qu’on retrouve les mêmes ingrédients mais j’ai malgré tout adoré celui-ci (découvert en audio, vraiment extra)! Je n’en ai lu que deux pour l’instant, à voir si je me lasse par la suite.

    Aimé par 1 personne

  3. Luca di Fulvio j’apprécie ses livres mais je n’ai pas encore lu celui là. Quand on aime un auteur, on s’attend à ce qu’il se renouvelle en partie pour ne pas avoir l’impression de lire toujours le même livre.. ^^ 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Yvan dit :

    Quoi? Tu n’as pas lu « Le gang des rêves » ? 😁

    Aimé par 1 personne

  5. francksbooks dit :

    Sincèrement, je trouve que chaque roman de Di Fulvio est un peu moins bien que le précédent. Dommage car j’adore cet auteur.

    Aimé par 1 personne

  6. […] Source : (#551) Luca Di Fulvio – Les prisonniers de la liberté | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  7. Je n’ai lu que Le Gang des rêves que j’avais beaucoup aimé et à lire ta chronique je retrouve les reproches que je fais parfois concernant certains auteur(e)s …. Ils surfent sur une vague qui a pu et « reproduisent » une trame dans des époques différentes ou lieux et finalement on a le sentiment de toujours lire la même histoire ……. 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. alexmotamots dit :

    Je garde un bon souvenir de son premier roman. Mais tu ne sembles pas convaincu par celui-ci.

    Aimé par 1 personne

  9. […] (#551) Luca Di Fulvio – Les prisonniers de la liberté — LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  10. […] Source : (#551) Luca Di Fulvio – Les prisonniers de la liberté | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s