Court résumé: 1984, Cléo est une fille issue d’une famille modeste qui se voit proposer une bourse pour réaliser son rêve: devenir danseuse de Modern jazz…

Mon avis:

Je remercie les éditions Actes Sud pour cette lecture!

Lola Lafon aborde un thème extrêmement délicat. Afin de ne pas tomber dans la surenchère pathétique, elle nous présente les faits d’une manière originale. Elle nous brosse le portrait de jeunes filles prises dans un piège infernal, par l’intermédiaire de l’entourage et des personnes qu’elles ont rencontrées. A chaque chapitre, le point de vue change et on assiste par ricochet au destin de ces femmes.

Le drame repose sur l’innocence des enfants. Ceux-ci ne connaissent rien, n’ont pas l’expérience de la vie et ne sont pas encore équipés pour différencier le bien du mal. Des personnes malveillantes profitent de leur naïveté et de leur envie de réussir afin de les entraîner dans une spirale diabolique.

A travers cette histoire, l’auteure nous révèle les dessous de variété populaire. Dans ce monde du spectacle superficiel, on découvre les secrets et les souffrances de ces artisans de l’ombre. Mais derrière les paillettes, le texte met en perspective la place des femmes dans la société. On assiste à l’omerta qui régnait ces années-là et la loi du silence qui obligeait les victimes d’agression à se taire par manque d’écoute. Leur trajectoire de vie est complètement perturbée par cet évènement, mais sous les dictats du patriarcat, elles se sentent coupables, comme responsables de ce qui leur est arrivé.

Dans une belle langue ciselée, Lola Lafon nous propose un texte juste et mesuré, qui met le doigt où ça fait mal, sans artifice ni excès. Son approche du sujet est tout en sensibilité. Ce roman qui traite aussi de l’oubli et du pardon est un concentré d’émotions qui m’a touché au cœur.

J’ai l’impression que peu de choses ont changé depuis cette époque. Mais dernièrement, un léger mouvement est en marche. « Chavirer » contribue à ce changement des mœurs. Une lecture nécessaire afin d’ouvrir les yeux !

Actes Sud, 345 pages

Août 2020, 20.50€

"

  1. Pas un coup de cœur pour moi mais j’ai aimé mais l’écriture de cette auteure me gène un peu et la profusion des personnages ne se justifiaient pas forcément et j’aurai préféré en trouver moins mais plus approfondis… 😉

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#612) Lola Lafon – Chavirer | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. frconstant dit :

    Pour ma part, j’ai aimé ce livre, à mon sens utile à notre époque.

    Aimé par 1 personne

  4. Un roman tout aussi glaçant qu’émouvant… Et bien entendu, malheureusement, nécessaire !

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Un roman fort qui m’avait passionné.

    Aimé par 1 personne

  6. […] (#612) Lola Lafon – Chavirer […]

    J'aime

  7. Itzamna dit :

    Un livre intéressant et troublant, qui nous invite à nous interroger sur la manière dont nous aurions, nous, réagit. Un récit que j’ai bien aimé pour cela.

    Aimé par 1 personne

Répondre à frconstant Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s