Court résumé: Viré de l’armée, viré de la police, viré d’une boîte de sécurité privée, Freddie Morvan vivote de petits boulots. Pour rendre service à un ami, il se met sur la piste d’une enfant enlevée par des hippies. Avec Didier, qui manie aussi bien les bouteilles que les armes, Freddie parcourt la France jusqu’au village de son enfance…

Mon avis:

Je remercie les éditions Points pour cette lecture!

C’était ma première expérience avec Benjamin Dierstein et je ne l’oublierai pas de sitôt ! « Un dernier ballon pour la route » s’inscrit dans les livres hors normes qui marque les esprits.

Dès la première scène, on est projeté dans un univers loufoque et misérable. Les personnages qui habitent ces lieux sont tous paumés, fous ou ingérables. De plus, il ne se passe pas dix pages avant qu’ils ne soient en train de boire un coup, comme un passage obligé, un ravitaillement de carburant. Embués par la Kro, le double Ricard, la Suze ou le Piconard (mélange de Picon et de Ricard), les protagonistes nous entraînent dans des péripéties rocambolesques. Les hommes sont des beaufs machos et racistes, les femmes sont vulgaires, les enfants sont désenchantés et les chèvres fument. Bienvenue en Absurdie !

Vous aurez compris que tous les paramètres sont réunis pour que les évènements partent en vrille. Et ils ne se font pas prier. L’action est menée sur un rythme effréné. Chaque nouvelle situation apporte son lot de dinguerie. On ne sait jamais ce que l’auteur nous réserve, à chaque coin de bar.

Si vous aimez les films dans la veine de « Bernie » d’Albert Dupontel, l’humour noir et absurde, les dialogues crus, montez à bord, vous allez vous régaler ! Si vous êtes plutôt rationnel, posez ce livre sur-le-champ ! Pour ma part, je me suis laissé porter par l’imagination délirante de Benjamin Dierstein. Je me suis beaucoup amusé dans cette virée sous alcoolémie aggravée, à la violence omniprésente, portrait d’une misère sociale poussée à l’extrême. C’est assez jouissif de sortir des rails !

Dorénavant, je me réserverai les livres de cet auteur quand j’aurai besoin de me vider la tête. Une bonne manière de déconnecter en me marrant. D’ici là, remettez une tournée générale !

Points Policier, 405 pages

Paru le 21 janvier 2022, 7.95€

Une réponse "

  1. Alex Mot À Mots dit :

    J’avais aimé Bernie et ses cauchemars. Alors pourquoi pas.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s