Court résumé: Elsa Feuillet, jeune écrivaine, admire l’œuvre de la grande Béatrice Blandy, disparue prématurément. Cette femme dont elle a lu tous les livres incarnait la réussite, le prestige et l’aisance sociale qui lui font défaut. Lorsque Elsa rencontre le veuf de Béatrice Blandy, une idylle se noue…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard pour cette lecture!

En 2019, j’ai eu la chance de côtoyer Carole Fives à l’occasion du Prix Orange du Livre, dont j’étais juré à ses côtés. Depuis cette rencontre, je me fais un plaisir de suivre les œuvres de cette autrice intelligente et sympathique, et je ne suis jamais déçu !

Dans cette nouvelle histoire, elle aborde deux thèmes importants. Grâce au destin d’Elsa, elle met en scène l’escalade de l’adoration qui pousse son héroïne à franchir les limites de l’intimité. On se demande jusqu’où elle sera capable d’aller pour assouvir ses désirs d’admiratrice ? En s’infiltrant dans la vie privée de sa divinité, ne va-t-elle se bruler les ailes ?

Se pose ensuite la question de la légitimité. D’origine modeste, Elsa est constamment à la recherche d’une reconnaissance dans le milieu fastueux parisien. Sa rencontre avec le veuf de son idole va lui ouvrir toutes les portes et lui permettre de briser tous ses tabous. La mécanique malsaine est alors en marche.

« Quelque chose à te dire » utilise les ressorts du thriller pour faire monter le suspense. A mesure que le texte avance, on sent l’étau se resserrer. La tension monte crescendo en même temps que l’intrusion progresse, jusqu’au dénouement qui en surprendra plus d’un.

Ce court roman est parfaitement huilé pour piéger le lecteur dans ses griffes. Je n’ai pas pu lâcher cette aventure avant d’en connaître l’épilogue. Je l’ai dévoré en une bouchée, fasciné par les décisions de l’héroïne et par le déroulement des évènements.

Le talent de Carole Fives repose sur sa capacité à comprendre et à analyser les femmes d’aujourd’hui. Elle place le lecteur dans ce costume difficile à porter et l’entraîne dans des aventures du quotidien. Justesse et subtilité sont ses armes pour mettre en forme les combats intérieurs de ces héroïnes modernes. Et c’est une nouvelle fois réussi !

Gallimard, 168 pages

Paru le 18 août 2022, 18€

"

  1. laplumedelulu dit :

    Bah dis donc. Ton enthousiasme fait plaisir à lire. Merci à toi. 🙌😘

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotmots dit :

    Je me laisserai bien tenter.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s