Court résumé: Martin est garde au parc national des Pyrénées. Alors qu’il voue une haine aux chasseurs, il tombe un jour sur la photo montrant une jeune femme devant la dépouille d’un lion…

Mon avis:

Je remercie les éditions du Rouergue pour cette lecture!

Colin Niel s’attaque au thème assez conflictuel de la chasse. Afin de ne pas prendre parti, il décide de nous proposer une variété de points de vue. Chaque chapitre est consacré à un des protagonistes qui représente un camp. Il y a l’animal qui tue pour se nourrir, le chasseur qui tire pour le plaisir, le défenseur des animaux qui agresse pour ses convictions et le jeune d’Afrique qui chasse pour défendre son peuple. Tous ces acteurs ont un point commun. Ils sont des prédateurs. Tels des fauves, obnubilés par leur objectif, ils n’ont qu’une seule solution : traquer leur proie.

En prenant les différents angles, le livre nous montre les facettes de la controverse. On comprend que les personnages ont leurs raisons propres pour agir comme ils le font. Leurs histoires personnelles et leurs passés jouent un rôle important dans leur manière de voir les choses.

Sous ses airs de roman militant, « Entre fauves » est surtout une charge contre l’obsession. Il pointe du doigt les risques de l’extrémisme. Devant la tournure des évènements imprévisible et alors qu’ils sont pourtant munis d’œillères, les personnages vont devoir remettre en cause leurs idées et vont découvrir les limites de leurs certitudes.

Colin Niel nous offre une histoire qui se veut objective sur un sujet engagé et actuel. Il nous prouve que dans tous les débats sur la survie de la planète, chacun peut faire valoir des arguments recevables. Personne n’a la vérité et le destin se charge parfois de nous le rappeler.

Dans ces courses poursuites où tout le monde se retrouve la cible de quelqu’un, je regrette juste les courts passages où l’auteur fait parler le lion qui ne m’ont paru ni crédibles et ni nécessaires. Malgré ce petit détail, ma lecture a été exaltante et j’ai pris beaucoup de plaisir avec ce roman noir, rondement mené par un spécialiste du genre.

Rouergue Noir, 338 pages

21€

Quais du Polar 2017, Lyon

"

  1. Antonietta dit :

    Encore une bien belle chronique ! À bientôt Anthony

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#610) Colin Niel – Entre fauves | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. Le style m’a beaucoup gênée. Les anglicismes à répétition rendent presque la parole de la chasseuse ridicule à mon sens…

    Aimé par 1 personne

  4. […] Ils en parlent aussi : Les liseuses. Pascale Marchal. Voyage au bout du livre. Anita et son book club. En lisant, en écrivant. Aude bouquine. La lectrice. Mots pour mots. Actu du noir. Folittéraires. Les mots des autres. Collectif polar. Derrière ma porte, un monde. Les livres de K79 […]

    J'aime

  5. alexmotamots dit :

    Un auteur que je n’ai pas encore lu. Il me reste encore des auteurs à découvrir en 2021….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s