Court résumé: Février 2018. Anaïs sollicite l’aide de son ami Thomas Missot, commandant à la PJ de Lyon. Pour elle, pas de doute, sa sœur Esther a été enlevée. Les mois passent et, tandis que l’enquête s’enlise, d’autres jeunes femmes se volatilisent. Jusqu’à ce qu’un corps soit retrouvé pendu dans une usine désaffectée, le crâne rasé, la langue sectionnée…

Mon avis:

Je remercie les éditions L’Archipel pour cette lecture!

Ma première expérience avec Chrystel Duchamp s’est faite avec son précédent roman « Le sang des Belasko », un huis clos familial, original et machiavélique. J’en gardais un souvenir enthousiaste et j’avais donc hâte de découvrir son nouvel opus. Mais comme ses livres ne font partie d’aucune série et comme elle change de genre à chaque fois, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre… pour mon plus grand bonheur !

Dans « Délivre-nous du mal », l’autrice pousse même le vice encore plus loin. En effet, dès les prologues, on comprend que les pistes de lecture vont être multiples. Alors que l’enquête sur les disparitions et les meurtres est en cours, une nouvelle affaire débarque au milieu du livre et déstabilise le lecteur. On ne sait plus sur quel pied danser. Mais ne vous inquiétez pas, l’autrice maîtrise parfaitement sa narration et la cohérence des histoires se dévoile dans le final.

L’écrivaine nous avait jusque-là habitués à des thrillers purs et durs. Pour une fois, elle a décidé de donner une dimension sociétale à son aventure. Elle utilise son récit pour aborder un thème important du monde moderne que je vous laisserai découvrir. Elle s’attaque dans le même temps au lien toujours tenu entre vengeance et justice, sujet populaire de notre époque intolérante.

Que ce soit par son scénario, sa structure ou son dénouement, une chose est sûre, ce polar vous surprendra. J’ai seulement un petit bémol concernant la densité de l’histoire que j’aurais souhaitée plus conséquente. Cela aurait permis d’approfondir le propos et m’aurait surtout permis de prolonger mon expérience sous la plume de Chrystel Duchamp. Ceci étant dit, se lancer dans un livre de cette autrice est la garantie de passer un bon moment de lecture addictive. Ce page-turner efficace est une nouvelle pièce de son œuvre, qui mérite vraiment d’être plus connue !

L’Archipel Suspense, 293 pages

Paru le 20 janvier 2022, 19€

"

  1. laplumedelulu dit :

    Ben voilà. Tout le monde n’en dit que des louanges. Merci à toi. Je vais me noyer dans ma bave. Va vraiment falloir que je le trouve celui-là, ainsi que les autres. 😉😘🙏

    Aimé par 2 personnes

  2. J’avais hâte de le lire, mais là encore plus !!😁

    Aimé par 2 personnes

  3. En voilà un qui m’a beaucoup plu, comme tous ses livres, en fait !

    Aimé par 1 personne

  4. Eve-Yeshé dit :

    j’ai adoré aussi. L’auteure sait se renouveler et nous entraîner dans des chemins particuliers 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Lecture prévue pour bientôt. Une auteure dont j’ai aimé les 2 premiers polars.

    Aimé par 1 personne

  6. […] en parlent également : Yvan, Aude, Anthony, Nath, Eve, Audrey, Sonia, Nadia, Laurence, Morgane, Pascale, Maman nature, Light & Smell, […]

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s