Court résumé: Morguélen. Un nom funèbre pour une île bretonne giflée par les vents.
Un terrain idéal pour la lieutenante Chen, lancée dans une traque sans merci. Dans son viseur : des tueurs à gages insaisissables, les Furies, déesses du châtiment…

Mon avis:

Je remercie les éditions du Masque pour cette lecture!

Quand Nicolas Lebel m’a annoncé lors d’un salon qu’il reprenait le personnage d’Yvonne Chen pour écrire la suite de ses aventures, j’ai trépigné d’impatience. « Le gibier » avait été un tel coup de cœur pour moi que revenir dans son univers m’enchantait.

En plus d’une énigme retorse et emplie de rebondissement, ce premier épisode brillait par ses personnages charismatiques. Aux côtés de l’inspecteur Starski, Yvonne, l’héroïne froide et cassante, avait un petit rôle mais elle avait marqué les esprits. Pour notre plus grand bonheur, elle revient plus décidée que jamais dans sa quête de justice. Exit la capitale, bienvenue sur une île bretonne.

En chemin, elle rencontre deux autres acteurs qui se joignent à elle par la force des évènements. Leurs enquêtes se croisent et ils font équipe afin d’accomplir leurs missions respectives. Même si j’ai trouvé une nouvelle fois qu’Yvonne n’était pas assez présente à mon goût, j’ai pris du plaisir à me replonger dans une nouvelle aventure qui m’a réservé quelques surprises. Moins original et dynamique, que son prédécesseur, « La capture » se concentre sur l’observation et l’ambiance. Il est donc différent mais toujours aussi efficace.

Cet opus peut surement se lire seul. Mais au vu de tous les éléments liés au précédent, je pense qu’il faut avoir lu celui-ci afin de comprendre l’importance des motivations des protagonistes. Le cas échéant, vous risquerez de trouver certaines scènes superficielles et sans fondement. Et ce serait vraiment dommage !

Nicolas Lebel réussit parfaitement à donner un second souffle à sa série. Il développe ses idées esquissées dans l’intrigue initiale. L’histoire prend même une nouvelle dimension et dérive vers d’autres cieux. Par conséquent, on peut facilement imaginer que l’auteur n’en restera pas là. Je ne vous cache pas que ça me rend fou de joie !

Editions du Masque, 283 pages

Paru le 23 mars 2022, 20.90€

"

  1. laplumedelulu dit :

    Pas Chen Chen Chen on you. 😂
    L’est chez mon dealer de livres. Super la chronique.

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotmots dit :

    Chic, j’avais adoré les premiers volets de la série.

    Aimé par 1 personne

  3. Pour moi, ça a bien fonctionné sans avoir lu le premier. Mais je vais me le procurer rapidement!

    Aimé par 1 personne

Répondre à alexmotmots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s