Cynique solitude

Court résumé: Une jeune femme va publier son premier roman. Il ne lui reste plus qu’à trouver la dédicace…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et aux éditions Allary pour cette lecture!

Ce livre fait partie de la première sélection du Prix Orange du Livre, dont je suis juré!

« La dédicace » est à classer dans les romans feel-good. Alors attention, je ne parle pas de ceux qui transpirent les bons sentiments mais plutôt de ceux dans lesquels on se sent bien et qu’on aime retrouver ! En effet, participer aux aventures de la narratrice a été pour moi un vrai plaisir. Pour peu que comme moi, vous aimiez l’humour noir, vous aurez le même sentiment.

On suit l’héroïne dans ses pérégrinations parisiennes et provinciales à la rencontre de personnages hauts en couleur. Son quotidien pourtant insipide est assaisonné par ces relations souvent drôles. Les scènes se succèdent et elles sont toutes aussi cocasses les unes que les autres.

A travers son métier d’écrivain, elle nous ouvre aussi les portes des maisons d’édition et des salons. L’auteure en profite pour planter sa plume acérée sur ce monde à part et sur la société en général. Elle s’attarde sur la maladie actuelle qui ronge notre système: la solitude. La population ne cesse de croitre et de se concentrer, mais l’individu n’a jamais été aussi seul et indifférent à l’autre.

Alors oui, ce livre va déranger certains lecteurs parce qu’il est assez pessimiste. Seulement cette mélancolie est inhérente à la jeunesse qui voit toujours le verre à moitié vide. C’est l’histoire immature d’une jeune fille moderne, donc sans espoir ! Mais comme elle raconte ses déboires avec beaucoup d’humour, rien n’est vraiment démoralisant. Les pages sont un enchaînement de moments amusants où le rire est le remède la mélancolie.

Grâce au parcours de son héroïne, Leïla Bouherrafa aborde avec une certaine légèreté la déprime qui touche les personnes seules. Elle manie le cynisme avec beaucoup de talent pour nous offrir une satire grinçante du monde actuel. Je suis ressorti de cette lecture, avec le sourire, enchanté par ce premier roman réaliste, émouvant et drôle. A suivre…

Allary, 279 pages

18,90€

"

  1. lebouquinivre dit :

    Un livre dont je n’ai absolument pas entendu parlé, mais que tu «  vends » très bien!!

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    Une lecture qui donne le sourire sur un sujet pas drôle, pourquoi pas.

    Aimé par 1 personne

  3. Tout comme Gwen, je découvre cette autrice que tu as adoré ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s