Court résumé: Lionel Duroy complète sa saga familiale par cet autoportrait…

Mon avis:

Je remercie Babelio et les éditions Mialet-Barrault pour cette lecture!

L’œuvre de Lionel Duroy est principalement constituée de romans autobiographiques. Sous les traits de personnages fictifs, il nous raconte depuis des dizaines d’années les déboires de sa famille. Dans chaque livre, il s’intéresse à une période, à un membre ou à un évènement particulier de l’histoire familiale.

« Un homme qui tremble » semble être le testament d’un homme d’âge mûr, qui veut prendre du recul et faire son introspection. L’auteur revient donc sur l’ensemble des histoires qu’il a déjà racontées mais en nous offrant un prisme différent. Cette fois-ci, il retourne la caméra et fixe l’objectif sur lui. Il est toujours question des autres, mais pour mieux analyser ses propres comportements et son propre rôle. Il nous parle de son rapport à l’écriture, de sa relation avec son éditeur et de choses beaucoup plus personnelles. Il utilise la première personne pour totalement assumer et se dévoiler complètement. En découvrant ses secrets les plus intimes, on comprend ses faiblesses et ses erreurs qui ont aussi participé au délitement de son entourage.

Je ne suis pas très client des histoires autocentrées. Je trouve en général qu’elles ne servent que l’auteur lui-même pour exorciser ses démons. Seulement voilà, je ne sais pas l’expliquer mais Lionel Duroy me passionne à tous les coups. Sa plume sensible et son intégrité y sont surement pour quelque chose. Je suis captivé par sa manière de transmettre les émotions.

Alors qu’après avoir lu plusieurs de ses romans, je devrais trouver ces récits répétitifs, je me régale à chaque fois. Chaque nouvelle pièce complète les autres et cette dernière les englobe toutes. Ce retour sur une vie est touchant parce que sans aucune pudeur. Il peut se lire indépendamment et vous donnera, j’en suis persuadé, l’envie de lire le reste de son œuvre afin de compléter le puzzle !

Mialet-Barrault, 381 pages

Sorti le 06 janvier 2021, 21€

"

  1. […] Source : (#628) Lionel Duroy – L’homme qui tremble | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Alors il va falloir que je me procure encore celui-là! Chaque fois j’ai l’impression qu’il n’aura plus rien à nous dire sur lui et sa famille et un nouvel opus apparait. Moi non plus je ne suis pas une fan de l’autofiction mais quand c’est Lionel Duroy, ça me touche toujours beaucoup.

    Aimé par 1 personne

  3. lorenztradfin dit :

    toutafé d’accord avec toi. C’est surprenant cette manière de « recycler » tout en changeant de perspective et d’approche. Captivant ce livre !

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Un auteur que je lis de temps en temps, par petite touche, sans avoir spécialement envie de tout lire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s